Jungle14+
Survivre en marge

Le plan, c’est de ne pas avoir de plan
Slalomer sur la carte
Ne pas hésiter pas à achever un jour
Le parcours de la veille
Ils ne le supportent pas
Ils sont incapables de penser de la sorte
Ils pensent en termes de destinations et d’objectifs
Et de lignes droites allant d’un point a à un point b
Et à se remplir la panse de sandwiches triangulaires et de pizzas molles en cours de route
Dans des restoroutes de stations-service identiques où on remplit la voiture d’huile et de diesel
Aussi vite que possible pour arriver aussi vite que possible où on s’arrête
Nous, on ne s’arrête jamais, on fait des pauses où personne ne s’attend à en faire
Un jour une semaine un an
Même les gens à qui cette maison appartient n’y sont plus venus depuis longtemps
Les boîtes de conserve dans leurs armoires sont rouillées et les souris ont rongé le fauteuil
On est bien ici

Extrait de Jungle (Wildernis) de Freek Mariën (traduction libre)


Un père intoxiqué à l’alcool et à l’aventure, agité et sauvage, qui se fiche pas mal de tout conformisme. Une mère excentrique et versatile, aux nerfs fragiles et aux vagues ambitions artistiques. Et quelques enfants que le style de vie de leurs parents condamne à une existence nomade et chaotique. Tels sont les ingrédients de base de Jungle, un récit sur le fait de grandir dans la pauvreté extrême. Déprimant ? Même pas. Face à toutes ces maisons dont les toits fuient comme une passoire, face aux jours où la faim tenaille et le froid glace les os, face à ces déménagements sempiternels jusqu’au bout du monde s’érige la cohésion d’une famille. Et la résilience d’un enfant.
Un spectacle à propos d’un couple hautement singulier qui entraîne ses enfants dans une vie marginale, hors des sentiers battus de la société, et sur ces enfants qui devenus de jeunes adultes portent un regard rétrospectif sur leur jeunesse.

À la demande de Laika, Freek Mariën a écrit un texte vertigineux, qui résonne comme de la musique, interprété, entre autres, par les acteurs chevronnés Frank Dierens (voir e.a. Lapin aux pruneaux) et Ineke Nijssen, accompagnés de jeunes talents.

“J’ai trouvé ce spectacle un sommet de théâtre : un texte magnifique, pertinent, et souvent d’un humour subtil, les acteurs jouent avec talent et sincérité et créent une symbiose parfaite entre le texte, la musique, la scénographie, la lumière…”
Erik Wouters, 08 mars
“J’ai trouvé ce spectacle un sommet de théâtre : un texte magnifique, pertinent, et souvent...” lire la suite
Erik Wouters, 08 mars
Nom
Adresse courriel (facultatif)
Commentaire
Veuillez remplir tous les champs obliatoires.
Votre commentaire a été soumis.

Terminer
TEXTE Freek Mariën MISE EN SCÈNE Jo Roets JEU Violet Braeckman, Frank Dierens, Ineke Nijssen et Flor Van Severen MUSIQUE Nine And 1/2 – David Bovée et Anton Van Haver SCENOGRAPHIE ET ECLAIRAGE Stef Stessel COSTUMES Louis Verlinde DRAMATURGIE Mieke Versyp TECHNIQUE Tuur Decoene, Dag Jennes et Rik Van Gysegem PRODUCTION Robin Angst et Pieter Smet
Dates tournée
Afficher les dates passéesMasquer les dates passées
Février 2022
Antwerpen
De Studio
Grote Zaal 03 202 46 46
ve11/0213:30, 20:00
sa12/0220:00 Premiere
lu14/0213:30
ma15/0210:00, 13:30
Wetteren
Cultuurcentrum Nova
Theaterzaal 09 365 20 20
me16/0220:00
je17/0214:00
Sint-Niklaas
Cultuurcentrum Sint-Niklaas
Schouwburg 03 778 33 66
ve18/0214:00, 20:00
Heist-op-den-Berg
Cultuurcentrum Zwaneberg
Grote Zaal 015 25 07 70
lu21/0213:30, 20:00
Maasmechelen
CC Maasmechelen
Schouwburg 089 76 97 97
ma22/0214:00
Merelbeke
je24/0214:00, 20:00
Affiche